Biographie Emmanuelle Haïm

Après des études de piano et de clavecin et un début de carrière riche en rencontres artistiques, Emmanuelle Haïm choisit la direction d’orchestre et fonde en 2000 Le Concert d’Astrée. Simultanément, elle est demandée par les scènes internationales les plus prestigieuses. En 2001, elle connaît un succès retentissant au Glyndebourne Touring Opera avec Rodelinda de Händel.

Ses interprétations et son énergie lui valent d’être surnommée par la presse anglaise « The Ms Dynamite of French Baroque ». Elle est ainsi la première femme à diriger au Chicago Lyric Opera (Giulio Cesare, 2007). Fidèle du Glyndebourne Festival Opera, elle y présente de nombreux ouvrages dont Theodora de Händel dans une mise en scène de P. Sellars et L’incoronazione di Poppea, mis en scène par R. Carsen. Elle dirige régulièrement l’Orchestre Symphonique de Birmingham (CBSO), le Scottish Chamber Orchestra, le Hessischer Rundfunk Orchestra de Francfort., et le Los Angeles Philharmonique (2011, 2015).

Depuis 2008, une relation privilégiée avec l’Orchestre Philharmonique de Berlin l’amène à diriger successivement en tant que Chef invitée en 2008, 2011 et 2014. Ses enregistrements pour le label Erato / Warner Classics avec son ensemble Le Concert d’Astrée sont abondamment récompensés : Victoires de la Musique Classique (meilleur enregistrement en 2009 pour Lamenti et en 2008 pour Carestini, The Story of a Castrato), Echo Deutscher Musikpreis, nomination aux Grammy Awards (Dido and Aeneas, 2004, Une fête baroque 2013). Emmanuelle Haïm a aussi collaboré avec Philippe Jaroussky et Le Concerto Köln pour Caldara in Vienna. En 2012 et 2013 sont parus l’enregistrement du concert des 10 ans du Concert d’Astrée Une fête Baroque ! et les DVD de Giulio Cesare de Händel et L’incoronazione di Poppea de Monteverdi. A l’automne 2014 paraissent le DVD d’Hippolyte et Aricie enregistré à l’Opéra National de Paris et le disque du Messie de Händel puis en mai 2015 le DVD de la Finta Giardineria de Mozart captée à l’Opéra de Lille en 2014.

La saison 2015/2016 a été l’occasion de trois nouvelles productions d’opéras pour Emmanuelle Haïm et son Concert d’Astrée – avec une re-création de Xerse de Cavalli et Lully dans une mise en scène de Guy Cassiers  à l’Opéra de Lille (puis en version concert au Theater an der Wien) , Mitridate de Mozart, mis en scène par Hervieu Léger au Théâtre des Champs-Elysées. Pour terminer la saison, Emmanuelle Haïm et Le Concert d’Astrée se sont produits pour la première fois au Festival International d’Art Lyrique d’Aix-en-Provence dans
Il trionfo del tempo e del disinganno de Händel mis en scène par Krzysztof Warlikowski.

Deux grandes tournées internationales aux côtés de solistes prestigieux tels que Patricia Petibon, Anne Sofie von Otter et Laurent Naouri ont emmené Emmanuelle Haïm et son ensemble dans toute l’Europe avec un programme dédié aux Monstres, sorcières et magiciens dans la musique des XVIIème et XVIIIème siècles.

Emmanuelle Haïm débutera cette saison 2016/2017 en dirigeant pour la première fois le prestigieux Orchestre Philharmonique de Vienne dans une série de concerts consacrée à Händel.
Avec Le Concert d’Astrée, Emmanuelle Haïm assurera deux opéras avec la reprise de Il Triunfo del Tempo e del Disinganno de Händel (mise en scène Krzysztof Warlikowski) à l’Opéra de Lille et au Théâtre de Caen, ainsi que la nouvelle production de Il ritorno di Ulisse in patria (mise en scène Mariame Clément) au Théâtre des Champs-Élysées à Paris et à l’Opéra de Dijon.

Le public international retrouvera Emmanuelle Haïm dans différents projets comme la Gran Partita de Mozart (Théâtre d’Arras – Grand Théâtre de Provence, Aix-en Provence – L’Esplanade du Lac, Divonne-les-Bains – Tonhalle de Zurich -Wigmore Hall, Londres, – Bateau Feu, Dunkerque) avant de retrouver la mezzo-soprano Magdalena Kozena pour un nouveau programme français des XVIIème et XVIIIème siècles.

Fidèle représentante du baroque et du savoir-faire musical français, elle est Chevalier de la Légion d’honneur, Officier des Arts et des Lettres et Honorary Member de la Royal Academy of Music. Nordiste de cœur, elle est aussi l’Ambassadrice du Nord à travers le monde.

Biography Emmanuelle Haïm

A pianist and harpsichordist by training, Emmanuelle Haïm’s initial career as a keyboardist flourished as she created a network of rewarding artistic relationships. Nonetheless she decided to become a conductor, setting up Le Concert d’Astrée in 2000; she found herself immediately in demand at the most prestigious international venues. In 2001 her direction of Handel’s Rodelina (with the Glyndebourne Touring Opera) was hailed as a great success.

She was dubbed the “Ms Dynamite of French Baroque” by the English press because of her interpretations and her energy. Emmanuelle Haïm was the first woman to conduct the Chicago Lyric Opera (Giulio Cesare, 2007). She has been invited to the Glyndebourne Festival Opera many times, and has conducted productions such as Theodora by Handel (directed by Peter Sellars) and L’incoronazione di Poppea, (directed by Robert Carsen). She is a regular guest conductor with the City of Birmingham Symphony Orchestra (CBSO), the Scottish Chamber Orchestra, the Hessischer Rundfunk (the Frankfurt Radio Symphony Orchestra) and the Los Angeles Philharmonic (2011, 2015).

Emmanuelle Haïm has established a special relationship with the Berlin Philharmonic, with whom she has worked frequently as a guest conductor; she was initially invited by the orchestra in 2008 and returned to Berlin in 2011 and 2014.

Her recordings for the Erato/Warner Classics label with Le Concert d’Astrée, her ensemble, have won many awards— Les Victoires de la Musique Classique (best recording in 2009 for Lamenti and in 2008 for Carestini, The Story of a Castrato), Echo Deutscher Musikpreis, and two nominations for the Grammy Awards (Dido and Aeneas, 2004, Une fête baroque 2013). Emmanuelle Haïm has also worked with Philippe Jaroussky and the Concerto Köln for Caldara in Vienna. In 2012 and 2013 the recording of the 10th anniversary concert of the Concert d’Astrée, Une fête Baroque !, as well as the DVDs of Giulio Cesare by Handel and L’incoronazione di Poppea by Monteverdi appeared. Autumn 2014 saw the publication of the DVD of Hippolyte et Aricie recorded at the Opéra National de Paris. 2015 marks the publication of the DVD of Mozart’s Finta Giardineria, recorded at the Opéra de Lille in 2014.

In 2015/2016 season Emmanuelle Haïm and Le Concert d’Astrée produced three new operas – a recreation of Xerse by Cavalli and Lully, with stage direction by Guy Cassiers at the Opéra in Lille, followed by Mozart’s Mitridate, with stage direction by Hervieu Léger at the Théâtre des Champs-Elysées.

Emmanuelle Haïm and Le Concert d’Astrée appeared for the first time at the Festival International d’Art Lyrique of Aix-en-Provence in Il trionfo del tempo e del disinganno by Handel (directed by Krzysztof Warlikowski).

Two big international tours have taken Emmanuelle Haïm and her orchestra all over Europe, appearing in the company of such prestigious soloists as Patricia Petibon and Anne Sofie von Otter.
Emmanuelle Haïm begins her season 2016/2017 by conducting for the first time the prestigious Vienna Philharmonic Orchestra with a series of concerts dedicated to Händel.

With Le Concert d’Astrée, Emmanuelle Haïm will perform two opera productions this season. Händel Il Triunfo del Tempo e del Disinganno directed by Krzysztof Warlikowski in Lille and Caen, and Monteverdi’s Il ritorno di Ulisse in patria directed by Mariame Clément in Paris at Théâtre des Champs-Élysées and Dijon Opera.

On tour, Emmanuelle Haïm will conduct Mozart’s Gran Partita from Aix-en-Provence to Wigmore Hall in London and Zurich Tonhalle before a new project with Magdalena Kožená, one of the leading mezzo-sopranos of her generation, in a French program.

Emmanuelle Haïm is a true representative of the baroque repertoire and of French musical savoir-faire. She has been made a Chevalier de la Légion d’honneur and an Officier des Arts et des Lettres; she is also an Honorary Member de la Royal Academy of Music. The Nord in France holds a special place in her heart and as such she acts as an Ambassador for the Nord all over the world.