En résidence à l’Opéra de Lille depuis 2004, Le Concert d’Astrée s’illustre dans de nombreuses productions scéniques : Händel (Tamerlano en 2004, Giulio Cesare à Lille en 2007 et à l’Opéra Garnier en 2011 et 2013, Orlando en 2010, Agrippina en 2011), Monteverdi (Orfeo en 2005, L’incoronazione di Poppea en 2012), Rameau (Les Boréades en 2005, Dardanus en 2009, Hippolyte et Aricie au Capitole de Toulouse en 2009 repris à l’Opéra de Paris en 2012), Bach (Passion selon St Jean en 2007), Lully (Thésée en 2008), Mozart (Le Nozze di Figaro en 2008, La Finta Giardiniera en 2014) et Purcell ([After] The Fairy Queen en 2009), en collaboration avec des metteurs en scène de renom tels David McVicar, Robert Wilson, Jean-François Sivadier, Laurent Pelly, David Lescot et Ivan Alexandre.

Pour son label WarnerClassics/Erato, Le Concert d’Astrée grave de nombreuses œuvres de Monteverdi à Mozart. Outre les récompenses, ces enregistrements reçoivent un accueil enthousiaste de la Critique et du public. Le Messie de Händel paraîtra à l’automne 2014.

C’est en mai 2014, avec des concerts à Crémone puis Hong Kong et Dijon que le Concert d’Astrée lance l’Année Rameau. Sont à l’affiche cette saison 2014/2015 Castor et Pollux à l’Opéra de Dijon ainsi qu’à l’Opéra de Lille, dans la mise en scène de Barrie Kosky ainsi que plusieurs journées Rameau dans la ville du compositeur aussi bien qu’à Lille et Hardelot, le territoire du Nord où l’ensemble confirme encore son ancrage local.

Puis c’est à Monaco, Aix en Provence, Paris, Lucerne, Pamplune, Barcelone et enfin New York que Le Concert d’Astrée s’illustrera dans un programme des plus beaux airs de Giulio Cesare de Händel avec Natalie Dessay et Christophe Dumaux en novembre 2014.

Pour poursuivre en janvier et février 2015 avec un spectacle lyrique d’Idomeno de Mozart à l’Opéra de Lille avec le choeur du Concert d’Astrée dans une mise en scène de JY Ruf.
La saison s’achèvera par une programme de cantates de Rameau dirigé par Emmanuelle Haïm avec Magdalena Kozena, avec notamment la première apparition de l’Ensemble en Turquie et Russie.

Parallèlement l’orchestre et ses musiciens continueront leur travail d’éveil et de sensibilisation à la musique sur le territoire nordiste ainsi qu’à Royaumont dans le cadre d’une Académie autour de Falstaff de Salieri. Oeuvre qui sera d’ailleurs reprise par les jeunes académiciens et « encadrants » du Concert d’Astrée dans une production qui aura lieu au Théâtre d’Herblay en mai 2015 sous la direction du jeune chef Iñaki Encina Oyón, par ailleurs assistant d’Emmanuelle Haïm lors de nombreuses productions d’opéras.

Mécénat Musical Société Générale est le mécène principal du Concert d’Astrée.

En résidence à l’Opéra de Lille, Le Concert d’Astrée reçoit le soutien de la Ville de Lille et bénéficie de l’aide au conventionnement du Ministère de la Culture et de la Communication – DRAC Nord-Pas de Calais.
Depuis 2012, Le Concert d’Astrée, soutenu par le Département du Nord est devenu l’Ambassadeur de l’Excellence du Nord aussi bien en France qu’à l’étranger.