Biographie Emmanuelle Haïm

Après des études de piano et de clavecin, Emmanuelle Haïm choisit la direction d’orchestre et fonde en 2000 Le Concert d’Astrée. Simultanément, elle est demandée par les scènes internationales les plus prestigieuses et connaît un succès retentissant dès 2001 au Glyndebourne Touring Opera avec Rodelinda de Händel.

Ses interprétations et son énergie lui valent d’être surnommée par la presse anglaise «The Ms Dynamite of French Baroque». Elle est ainsi la première femme à diriger au Chicago Lyric Opera (Giulio Cesare, 2007). Fidèle du Glyndebourne Festival Opera, elle y présente de nombreux ouvrages dont Theodora de Händel (mise en scène : P. Sellars) et L’incoronazione di Poppea  (mise en scène : R. Carsen). Elle dirige régulièrement l’Orchestre Symphonique de Birmingham (CBSO), le Scottish Chamber Orchestra, le Hessischer Rundfunk Orchestra de Francfort., et le Los Angeles Philharmonic (2011, 2015, 2017). Depuis 2008, une relation privilégiée avec le Berliner Philharmoniker l’amène à diriger successivement en tant que Chef invitée en 2008, 2011 et 2014. Emmanuelle Haïm fait ses débuts avec le Wiener Philharmoniker à l’occasion d’une série de concerts dédiés à Händel à Vienne et à Lucerne en 2016 et développe cette saison ses collaborations avec de prestigieux orchestres étrangers : Los Angeles Philharmonic, Frankfurt Radio Symphony Orchestra, Swedish Radio Orchestra, Gewandhaus Leipzig Orchestra.

Ses enregistrements pour le label Erato / Warner Classics avec son ensemble Le Concert d’Astrée sont abondamment récompensés : Victoires de la Musique Classique (meilleur enregistrement en 2009 pour Lamenti et en 2008 pour Carestini, The Story of a Castrato), Echo Deutscher Musikpreis, nomination aux Grammy Awards (Dido and Aeneas, 2004, Une fête baroque 2013). Emmanuelle Haïm a aussi collaboré avec Philippe Jaroussky et Le Concerto Köln pour Caldara in Vienna. En 2012 et 2013 sont parus l’enregistrement du concert des 10 ans du Concert d’Astrée Une fête Baroque ! et les DVDs de Giulio Cesare de Händel et L’incoronazione di Poppea de Monteverdi. Parmi les dernières parutions, citons le DVD d’Hippolyte et Aricie de Rameau  et un disque du Messie de Händel à l’automne 2014, suivis en mai 2015 du DVD de la Finta Giardiniera de Mozart. La sortie du DVD Il Trionfo del Tempo e del Disinganno de Händel (Festival d’Aix-en-Provence, 2016) est prévue en 2017.

Parmi les récentes productions d’opéras dirigées par Emmanuelle Haïm avec Le Concert d’Astrée, notons la re-création de Xerse de Cavalli et Lully (mise en scène : G. Cassiers – Opéra de Lille, Theater an der Wien, 2015 et Théâtre de Caen, 2016), Mithridate de Mozart (mise en scène : C. Hervieu Léger – Théâtre des Champs-Elysées et Opéra de Dijon, 2016), Il Trionfo del Temp e del Disinganno (mise en scène : Krzysztof Warlikowski – Festival International d’Aix-en-Provence, 2016 et Opéra de Lille et Théâtre de Caen, 2017), Il ritorno d’Ulisse in patria de Monteverdi (mise en scène : Mariame Clément – Théâtre des Champs-Elysées et Opéra de Dijon, 2017).

De grandes tournées amènent régulièrement Emmanuelle Haïm à se produire dans les plus grandes salles du monde avec Le Concert d’Astrée, aux côtés de solistes prestigieux dans des programmes consacrés à la musique des XVIIe et XVIIIe siècles : Giulio Cesare Highlights (Natalie Dessay et Christophe Dumaux,2014), Monstres, Sorcières et Magiciens (Anne Sofie von Otter, Laurent Naouri, Patricia Petibon, Christopher Purves et Nahuel Di Pierro, 2015 et 2016) puis Médée trahie et Héroïnes baroques (Magdalena Kožená, 2015, 2016) et Desperate Lovers avec Sandrine Piau et Christophe Dumaux en 2016. La même année, Le Concert d’Astrée fait ses débuts au prestigieux Wigmore Hall de Londres et à la Tonhalle de Zürich avec la Gran Partita de Mozart.

Au cours de la saison 2017/2018, Emmanuelle Haïm présente trois opéras avec Le Concert d’Astrée: Cosi fan tutte de Mozart (mise en scène : Christophe Honoré – Opéra de Lille), Alcina de Händel (mise en scène : Christof Loy – Théâtre des Champs-Elysées) et Pygmalion de Rameau (mise en scène : Robyn Orlin – Opéra de Dijon). Le public pourra également applaudir l’orchestre en tournée à l’occasion d’un Gala Mozart, dans un programme alliant le Dixit Dominus de Händel au Magnificat de Bach, ainsi qu’un programme consacré aux Héroïnes baroques et une tournée présentant des cantates italiennes, de Paris à Bahreïn, en passant par Francfort, Arras, Göteborg, Aalborg, Dublin, Madrid, Aix-en-Provence, Saint-Omer, Londres, Boulogne-Billancourt, Luxembourg et Budapest.

Fidèle représentante du baroque et du savoir-faire musical français, Emmanuelle Haïm est Chevalier de la Légion d’honneur, Officier des Arts et des Lettres et Honorary Member de la Royal Academy of Music.

Biography Emmanuelle Haïm

After studying piano and harpsichord, Emmanuelle Haïm chose conducting and in 2000 founded Le Concert d’Astrée. At the same time, she was invited to perform on the most prestigious international stages, where she met with resounding success in 2001 with the Glyndebourne Touring Opera performing Handel’s Rodelinda.

Her energetic conducting and intense readings have together earned her the nickname of “The Ms Dynamite of French Baroque” in the English-speaking press She was the first woman conductor at the Chicago Lyric Opera (Giulio Cesare, 2007). A regular performer at the Glyndebourne Festival Opera, she has presented numerous works there, including Handel’s Theodora (staged by P. Sellars) and Monteverdi’s L’incoronazione di Poppea (staged by R. Carsen). She regularly conducts the City of Birmingham Symphony Orchestra (CBSO), the Scottish Chamber Orchestra, the Frankfurt Hessischer Rundfunk Orchestra, and the Los Angeles Philharmonic (2011, 2015, 2017). Since 2008, a close partnership with the Berliner Philharmoniker has led to guest conductor engagements there in 2008, 2011 and 2014. Emmanuelle Haïm first conducted the Wiener Philharmoniker for a series of Handel concerts in Vienna and Lucerne in 2016. This season, she is expanding her partnership with prestigious foreign orchestras: the Los Angeles Philharmonic, the Frankfurt Radio Symphony Orchestra, the Swedish Radio Orchestra and the Leipzig Orchestra.

Her recordings for the Erato/Warner Classics label at the head of her ensemble Le Concert d’Astrée have been widely acclaimed: Victoires de la Musique Classique (best recording in 2009 for Lamenti and in 2008 for Carestini, The Story of a Castrato), Echo Deutscher Musikpreis, nomination for the Grammy Awards (Dido and Aeneas, 2004, Une fête baroque, 2013). Emmanuelle Haïm also worked with Philippe Jaroussky and Concerto Köln to record Caldara in Vienna. The recording of Le Concert d’Astrée’s 10th anniversary concert, Une fête Baroque !, and the DVDs of Giulio Cesare by Handel and L’incoronazione di Poppea by Monteverdi were released in 2012 and 2013. Recent releases include the DVD of Hippolyte et Aricie by Rameau and a recording of Handel’s Messiah in autumn 2014, followed in May 2015 by the DVD of La Finta Giardiniera by Mozart. The DVD of Il Trionfo del Tempo e del Disinganno by Handel (Festival d’Aix-en-Provence, 2016) is due for release in 2017.

Recent opera productions directed by Emmanuelle Haïm with Le Concert d’Astrée include the revival of Xerse by Cavalli and Lully (staged by G. Cassiers and performed at the Opéra de Lille, Theater an der Wien, 2015 and Théâtre de Caen, 2016), Mitridate by Mozart (staged by C. Hervieu Léger – Théâtre des Champs-Elysées and Opéra de Dijon, 2016), Il Trionfo del Tempo e del Disinganno (staged by Krzysztof Warlikowski – Festival International d’Aix-en-Provence, 2016 and Opéra de Lille and Théâtre de Caen, 2017), Il ritorno d’Ulisse in patria by Monteverdi (staged by Mariame Clément – Théâtre des Champs-Elysées and Opéra de Dijon, 2017).

Major tours regularly lead Emmanuelle Haïm to perform in the world’s top venues with Le Concert d’Astrée, alongside prestigious soloists in programmes devoted to 17th and 18th century music: Giulio Cesare Highlights (Natalie Dessay and Christophe Dumaux, 2014), Monstres, Sorcières et Magiciens (Anne Sofie von Otter, Laurent Naouri, Patricia Petibon, Christopher Purves and Nahuel Di Pierro, 2015 and 2016), followed by Médée trahie and Héroïnes baroques (Magdalena Kožená, 2015, 2016) and Desperate Lovers with Sandrine Piau and Christophe Dumaux in 2016. That same year, Le Concert d’Astrée made its debut at London’s prestigious Wigmore Hall and at the Tonhalle in Zürich with Mozart’s Gran Partita.

During the 2017/2018 season, Emmanuelle Haïm will present three operas with Le Concert d’Astrée: Così fan tutte by Mozart (staged by Christophe Honoré – Opéra de Lille), Alcina by Handel (staged by Christof Loy – Théâtre des Champs-Elysées) and Pygmalion by Rameau (staged by Robyn Orlin – Opéra de Dijon). Audiences will also be able to enjoy the ensemble on tour at a Mozart Gala, in a programme combining Handel’s Dixit Dominus and Bach’s Magnificat, along with a programme devoted to Baroque Heroines. They will also perform Italian cantatas on a tour that takes them from Paris to Bahrain, stopping over in Frankfurt, Arras, Göteborg, Aalborg, Dublin, Madrid, Aix-en-Provence, Saint-Omer, London, Boulogne-Billancourt, Luxembourg and Budapest.

A loyal ambassador of the Baroque period and French musical expertise, Emmanuelle Haïm is a Chevalier de la Légion d’honneur, an Officier des Arts et des Lettres and an Honorary Member of the Royal Academy of Music.