Henry Purcell (1659-1695)

Livret de Nahum Tate

Seize ans après la parution de son enregistrement du chef-d’œuvre de Purcell (Virgin classics), voici de nouveau Emmanuelle Haïm à la baguette du Concert d’Astrée pour une interprétation de Didon et Enée, dans une production qui innove par sa mise en scène audacieuse et le parti-pris d’une véritable plongée dans la psyché de Didon.

L’unique opéra de Purcell, composé d’une succession de numéros courts, développe dans une forme minimaliste le drame de Virgile – drame que le librettiste Nahum Tate avait déjà simplifié. Or, si le discours d’origine va à l’essentiel par son épure et sa grande expressivité, l’introduction d’intermèdes musicaux, composés par le fidèle collaborateur d’Emmanuelle Haïm Atsushi Sakaï, permet une plongée dans les tourments d’une Didon dissociée entre son amour pour Enée et une autre voix intérieure, maléfique, qui s’oppose à cet amour et qui est incarnée par la sorcière. Franck Chartier et sa compagnie Peeping Tom proposent leur première mise en scène d’opéra, où l’horizon se resserre comme un étau autour d’une Didon livrée à sa schizophrénie. Les danseurs, comme autant d’esprits tantôt opposants, tantôt adjuvants, donnent le rythme d’une psychose sublimée par la musique de Purcell.

Co direction musicale Emmanuelle Haïm & Atsushi Sakaï
Mise en scène Franck Chartier I Compagnie Peeping Tom

Scénographie Justine Bougerol
Costumes Anne-Catherine Kunz
Lumières Giacomo Gorini
Création intermèdes musicaux Atsushi Sakaï
Conception sonore Raphaëlle Latini
Dramaturgie Clara Pons

Didon, Sorcière, Esprit Marie-Claude Chappuis
Énée Jarrett Ott
Belinda / 1ère socière Emőke Baráth
2ème Dame / 2ème sorcière Marie Lys
Artistes de la compagnie Peeping Tom

Orchestre et chœur du Concert d’Astrée

Mardi 11 mai– 20h
Grand Théâtre de Genève

Chanté en anglais avec surtitres français et anglais

Durée : + / – 1h40

+ d’infos et réservations sur le site du Grand Théâtre de Genève

Coproduction Grand Théâtre de Genève, Opéra de Lille et Théâtre du Luxembourg