Marc-Antoine CHARPENTIER (1643-1704) et André CAMPRA (1660-1744)

Dans le cadre de L’Inattendu festival à l’Opéra de Lille

Natif d’Aix-en-Provence, André Campra est nommé maître de musique à Notre-Dame de Paris en 1694. A cette période, il compose essentiellement de la musique sacrée. En 1697, la diffusion anonyme de sa première œuvre lyrique, L’Europe Galante, rencontre un vif succès, mais une rumeur se répand à Paris : « Quand notre archevêque saura/ L’auteur du nouvel Opéra/ De sa cathédrale Campra/ Décampera » ! Il quittera Notre-Dame en 1700 pour se consacrer plus activement à la scène. Dans sa messe Ad majorem Dei gloriam, Campra met son écriture au service de la liturgie traditionnelle tout en y introduisant des gestes musicaux empruntés à la musique profane, faisant ainsi de son œuvre un pivot stylistique du genre.

Ce programme donne à entendre un répertoire pour chœur sans orchestre, accompagné sobrement par la basse continue dans une esthétique héritée du 17e siècle et des compositions de Nicolas Formé, Henry Frémart ou Pierre Robert. Les grands chœurs alternent avec de plus petits ensembles et font se côtoyer caractère magistral et intimité, comme dans le Transfige dulcissime Jesu de Charpentier, longue prière contrapuntique.

Le chœur du Concert d’Astrée, qui s’est récemment illustré en concert dans l’autre messe bien connue de Campra, son Requiem, nous entraîne dans la traversée d’un paysage intérieur où la musique permet à la fois l’expression d’un recueillement sincère, et l’incarnation théâtralisée des sentiments.

Le Concert d’Astrée
Conception et direction musicale Denis Comtet

Dimanche 4 octobre 2020 – 16h
Opéra de Lille

Durée : + / – 1h
+ d’infos et réservations sur le site de l’Opéra de Lille